# Alexandre Mars

Publié le : 07/11/2018 11:31:35
fan de , instant blog

# Alexandre Mars

On doit bien l’avouer on est assez sensible à son charme...

l'instant blog par Valérie Journois

Notre côté midinette sans doute. On ne se refait pas! Mais si on est fan de Alexandre Mars ce n’est pas que pour son physique de playboy. On salue aussi le superbe parcours pro de ce diplômé d’HEC et de Dauphine, serial entrepreneur avec à son actif de très belles réussites de startups (vite revendues à très bon prix). Et surtout, surtout, on est totalement groupie de l’apôtre de la charité bien ordonnée version XXIème siècle. Car Alexandre Mars a monté une startup à but non lucratif. Il finance avec ses propres moyens (qu’il a certes plus grands que le commun des mortels) une organisation à visée philanthropique.

Convaincu que nous nous devons tous d’agir et de faire notre part, tel le petit colibri de Pierre Rabhi, pour que règne une plus grande justice sociale, plus d’équité et de partage, il souhaite faire du don la norme. Il a donc imaginé EPIC, une plateforme qui met en relation les donateurs et les organisations sociales partout dans le monde. Pour que chacun puisse donner selon ses capacités, facilement, en toute sécurité et traçabilité. Parce que souvent, donner, on y pense et puis on oublie… Marqués par l’affaire de l’ARC, on se dit que l’argent ne sert pas souvent à la cause défendue, qu’on ne sait plus vraiment à qui donner, et puis qu’on n'a pas le temps…

Là c’est quelques clics sur une appli. On choisit à qui on veut donner. Et on suit l’usage qui est fait de notre don par l’organisation choisie. C’est clair, net, précis. En fait, EPIC, c’est la charité uberisée, c’est génial! On n’a plus aucune mauvaise excuse valable et on va tous conjuguer le verbe donner à toutes les personnes, et surtout au présent. Sur cette plateforme ou ailleurs. Par exemple, en suivant nos copines des huilettes qui accompagnent Up2green, une ONG engagée dans la reforestation et l’agroforesterie communautaires dans le monde…

Nous aujourd’hui, c’est dit, on met la philanthropie au centre de notre vie !