# S’éprendre de Septembre

Publié le : 31/08/2018 15:33:36
instant blog , moodies

# S’éprendre de Septembre

S’éprendre de Septembre

l'instant blog par Valérie Journois

Les vacances sont finies, et c’est déjà comme si elles n’avaient pas eu lieu.

Il suffit de voir septembre pointer le bout de son nez pour que le moral vacille, que l’on s’apprête à hiverner et à ronchonner. D’accord, reprendre le chemin du boulot c’est comme reprendre celui de l’école, on n’a pas du tout envie. On se sent en plein spleen du dimanche soir à l’idée du lundi… Ah, on était si bien en mode farniente avec les copains, les pieds dans le sable, à siroter un petit rosé bien frais au coucher du soleil….

Stop ! On arrête le plan nostalgie et on se réjouit ! D’abord parce que septembre est beau : sans tomber dans le cliché été indien, il faut quand même reconnaître que cette lumière qui reste chaude avec des températures moins canicule, c’est quand même bien sympa. Les tons de roux, de jaune, de fauve dorent et réchauffent ! Et puis les jours sont encore assez longs pour qu’on puisse savourer la fin de journée d’après le boulot. Surtout, on est bronzé, on a bougé, on est plus fit, on a rempli sa tête et son coeur de plein de moments tip-top, on a la pêche et le sourire, on est canon!

Alors oui c’est la rentrée, mais pourquoi la faire rimer avec corvée ? On se met en pilotage automatique sur positive attitude et on décide d’aimer septembre ! Comment ? Rien de plus simple ! On improvise un apéro en afterwork, on pique-nique avec les kids au parc le week-end, on prend son vélo pour aller au marché, on embarque une copine au dej pour voir cette expo qui a l’air top, on prend son chéri par la main après le diner et on l’emmène pour une balade digestive dans le quartier, histoire de se raconter sa journée… Bref on prolonge l’esprit vacances ! On ouvre grand ses yeux, on inhale, exhale, on médite sur la chance que l’on a d’être là (gratitude, gratitude !), sur tous ces beaux projets auxquels on a pensé cet été, ces envies qu’on a listées et qu’on va toutes cocher.

Hey, hey, hey, attention, Septembre, nous voilà !