Comprendre un peu mieux les applications beauté

Publié le : 01/11/2018 10:45:30
instant blog , parole d'experts

Comprendre un peu mieux les applications beauté

# Que penser des applications beauté ?

par Pascale Gal, Docteur en Pharmacie, experte en aromathérapie


La démarche de toutes ces applications est louable, car elle implique plus de transparence pour les consommateurs. Mais aujourd'hui de nombreuses applications beauté voient le jour, et nous sommes perdus !

Déjà car elles utilisent des outils différents pour analyser les produits, via la liste INCI ou via le code barre (que penser si la formule change mais pas le packaging ? ...)
Ensuite car elles ne prennent pas en compte des labels existants importants : le label COSMOS ORGANIC certifie que la formule est BIO et donne une garantie sur les ingrédients, les contenants et les conditions de fabrication ; le label VEGAN implique forcément qu'aucun test n'a été fait sur les animaux par exemple...
Elles ne tiennent pas compte non plus de l'efficacité du produit : un produit sans actif, et donc sans efficacité, peut être potentiellement beaucoup mieux noté !
Les sources sont souvent constestables, les notes données évoluent sans aucune explication ! 

De façon plus scientifique, ces analyses ne prennent pas du tout en compte le dosage de chaque ingrédient : c'est le seul critère aujourd'hui qui peut caractérise le risque réel d’un ingrédient dans un produit fini.
Ces évaluations sont faites en compilant des données en libre accès sur le web, ce qui souligne un manque de fiabilité de données versus la méthodologie des études, et des erreurs d’interprétation évidentes. Des raccourcis sont ainsi effectués alors même qu'aucun consensus scientifique n'existe!
Enfin, certains ingrédients sont stigmatisés, alors même qu'ils sont naturels - c'est le cas des huiles essentielles notamment - par pure précaution alors que sans risque chez des sujets sains.

Se pose aussi le sujet des allergènes, et nous vous conseillons la lecture de cet article de Cosmébio qui conclut ainsi : Les allergènes du parfum sont aux cosmétiques ce que les fruits à coque sont aux produits alimentaires. On les mentionne sur les packagings pour sécuriser les personnes qui ne les supportent pas, mais ils ne sont pas dangereux pour les personnes non allergiques. En alimentaire, la présence de ces allergènes n’affecte pas la note globale du produit. Alors pourquoi le faire en cosmétique ?"

Il existe aujourd'hui un vrai besoin de compréhension et d'éducation ; et c'est notre rôle en tant que marque engagée d'y participer. Savoir décrypter les étiquettes et ne pas entrer dans des polémiques faciles, prendre un peu de recul pour anlayser une formule de façon plus complète. C'est parfois compliqué... 

Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans la rubrique parole d'experts.