# Pourquoi cette envie de toujours coller des étiquettes ?

Publié le : 05/12/2018 19:09:28
instant blog , moodies

# Pourquoi cette envie de toujours coller des étiquettes ?

C’est dingue ce besoin que l’on a tous de coller des étiquettes, de mettre les choses dans des boîtes et les gens dans des cases. 

l'instant blog par Valérie Journois

On nous demande si chez les huilettes, on est plutôt hipsters ou néo-bobos, ou…. Alors comment vous dire… on ne sait pas trop ;-) On lisait récemment sur le net des articles à propos de la mort des Bobos, de l’avenir des Hipsters, et de la naissance des Boubours. Mais aussi que les milleniums en avaient assez qu’on les mette tous dans la même boite fourre-tout… Intéressant, y'a pas à dire. Mais au-delà du besoin de profilage pour marketeurs pointus et ciblage ad hoc, au-delà du plaisir d’une presse branchée de bien montrer justement à quel point elle est branchée, que cache réellement cette tendance ? Est-ce que c’est parce qu’on est paumé et qu’on a besoin de repères pour bien identifier qui on est et à quel groupe on appartient ? Sans doute.

Parce qu’on a besoin du clan pour s’affirmer et s’épanouir. Que l’union fait la force. Certainement. Pourtant par les temps qui courent, coller des étiquettes, c’est un peu border line… On risque de stigmatiser ! De se dresser les uns contre les autres. Et s’il y a bien une tendance que l’on sent, que l’on voit, que l’on entend, c’est qu’on veut vivre bien. Ensemble. En mode « feel good, do good ». Rien à voir avec le rêve de vivre au pays des Bisounours. C’est plus profond, plutôt de l’ordre de la résilience. Il y a une sacrée onde de changement, les gens ont envie de voir les choses autrement, d’avancer et de positiver. Mais pas en se démarquant de son voisin. Non. En allant vers demain avec les talents de chacun. Comme si finalement, enfin, on en avait tous marre de ces étiquettes qui collent et qui laissent trop de traces quand on les décolle.