Garder le lien

Partager cet article

Garder le lien

Quelle période étrange ! Quels sentiments mêlés, parfois contradictoires, engendrés par ce virus circulant à la vitesse de l’éclair et menaçant les populations à l’échelle de la planète…

Pour certains, c'est le confinement, le home schooling et le télétravail. Passées les quelques tensions des premiers jours afin que chacun trouve son rythme et accepte son sort, on se rappelle que nous sommes en compagnie de ce ceux que nous aimons le plus. Si pour certains ce huis clos est l’occasion de se retrouver, de partager des discussions enflammées, le plan de la dissertation de français ou la recette de marmiton... c'est plus compliqué pour d'autres, qui ne sont pas partis à la campagne et sont restés dans un petit appartement sans terrasse ni jardin...

Pour d'autres, c'est l'action, et continuer à travailler en se protégeant. On pense d'abord aux médecins, aux infirmières, aux tout juste retraités et aux étudiants en médecine qui vont (re)prendre des fonctions. On pense ensuite aux boulangers, aux bouchers, aux épiciers et à tout ceux qui font que nous pouvons continuer à trouver ce qu'il faut dans les rayons. On pense encore aux postiers, aux éboueurs, à tout ceux qui font que la France continue à tourner. Et à toutes les assistantes maternelles qui gardent les enfants de ceux qui travaillent pour nous....

Dans cette période incertaine, compliquée, efforcons-nous de garder le lien et de ne pas parler que de confinement positif. Parce que ce n'est pas le cas pour tous. C'est pour cela que tous les soirs à 20h, nous sommes à la fenêtre pour applaudir cette France des héros, cette France qui nous sauve et cette France dont nous sommes fiers.